Retour

Nicolas Le Brun nous partage sa vision de l’univers des spiritueux

10 juillet 2024

Nicolas Le Brun travaille pour la Maison Du Whisky depuis 11 ans. Il rédige dans Whisky Magazine et est l’organisateur du Whisky Live et Cocktails street depuis 10 ans.

Nicolas est un passionné des spiritueux, mais plus que la passion, c’est l’art de vivre autour des spiritueux qui l’inspire et qui l’anime au quotidien. Organiser chaque année le Whisky Live et la cocktail street est terriblement excitant : c’est une occasion unique de partager cet art de vivre avec des centaines de passionnés, amateurs et professionnels. C’est cette effervescence autour des spiritueux qui nourrit sa passion et rend son métier si extraordinaire. Aujourd’hui, Nicolas nous partage sa vision de la filière des spiritueux actuelle, les tendances émergentes et les défis à venir.

1517698099440

Nicolas, on observe depuis plusieurs années pléthore d’entrepreneurs, créateur de marques de spiritueux, qu’est-ce que ça vous inspire ?

L’émergence de ces nouveaux entrepreneurs est, à mes yeux, la continuité naturelle de l’héritage et de la tradition de la distillation en France. La région de Cognac ou « Spirit Valley », est un véritable épicentre de la création des spiritueux. C’est là que de nombreuses distilleries voient le jour, notamment celles spécialisées dans le whisky français, une catégorie qui s’impose depuis les années 80.

Ces nouvelles propositions de Whisky, bien qu’inspirées par les traditions écossaises et américaines, ne sont en aucun cas des copies ! Nos entrepreneurs apportent une touche bien française imprégnée de notre jolie culture de l’affinage.

L’élégance, l’équilibre parfait et la quête de l’excellence sont les points forts de la France, bien ancrés dans notre culture de la qualité, héritée du Cognac.

Ce qui nous distingue également, c’est notre culture gastronomique. Les spiritueux français ne sont jamais éloignés de la gastronomie et sont façonnés avec la même précision et la même passion, qu’une œuvre d’art ou une recette de Grand Chef.

Nos spiritueux ne sont pas seulement consommés, ils sont vécus !

En somme, je crois fermement que les nouveaux entrepreneurs français en spiritueux ont un avenir brillant devant eux.

Le rhum et le whisky sont largement en tête des spiritueux les plus consommés par les Français, quelles sont les dernières tendances pour ces deux spiritueux sur le marché mondial et en France ?

Dans les années 70, 80 et 90, le whisky était consommé par une infime partie de la population. Aujourd’hui, le whisky s’est ouvert. Les Français ont redécouvert cette culture des spiritueux et de nouveaux pays producteurs de whiskies émergent : les scandinaves, les Gallois, les Britanniques, Taiwan, l’Inde.

Pour le rhum, l’histoire est différente. Le rhum est une redécouverte. On avait une tradition de pur jus de Canne (rhums blancs). Aujourd’hui, on trouve des rhums intéressants de tradition espagnole et britannique avec la mélasse qui donne un goût très sucrée et des rhums plus ronds et plus gourmands.

On a redécouvert également les rhums jamaïcains avec des ester qui donnent des rhums extrêmement aromatiques et charpentés.

Et pour les autres spiritueux, quel est le challenger qui monte et qui est en train de rattraper ces deux mastodontes ?

La Téquila et le Mezcal, ces spiritueux à base d’agave venus de Mexique ont le vent en poupe et on y croit beaucoup ! On pense que cette catégorie de spiritueux a un très bel avenir devant elle car il existe plus de 150 variétés d’agave ! Au même titre que l’orge pour le Whisky, elles ont toutes leurs spécificités territoriales. Une quinzaine de producteurs de Téquila et de Mezcal seront présents au Whisky Live Paris cette année. Ça promet de belles surprises et de belles découvertes. On croit beaucoup en eux !

On sait que l’innovation est une nécessité absolue pour survivre dans le monde des spiritueux, quelles sont les innovations récentes les plus significatives et celles à venir ?

Innover est en effet indispensable pour rester attractif auprès des consommateurs amateurs de plus en plus exigeants. Les avancées technologiques jouent un rôle important dans l’innovation notamment avec l’introduction de nouveaux procédés de fermentation et de distillation qui améliorent la qualité des spiritueux. En matière de maturation, l’innovation se manifeste par l’utilisation de fûts ayant contenu des vins de grands crus français qui donnent des arômes uniques et complexes aux spiritueux. Cette approche permet aux producteurs de créer des nouvelles saveurs originales et de grande qualité.

On trouve également de nombreuses innovations dans l’univers de la mixologie. Pléthore de propositions sont faites par des Bartenders toutes plus originales et créatives. On le voit bien chaque année à la Cocktail street du Whisky Live. De nouvelles tendances de cocktails émergent et notamment en Asie.

Bref l’innovation dans les spiritueux se trouve à tous les niveaux. Rien n’est figé dans cet univers. 

Y a-t-il des pays émergents qui se lancent dans la production des spiritueux ?

L’inde, Taiwan et la Scandinavie sont trois pays qui se sont lancés récemment dans la production de whiskies. L’Afrique du Sud, la Thaïlande et Tahiti, proposent de leur côté des Rhums de grande qualité.

On observe un engouement pour le 0,0% alcool même pour les spiritueux et surtout chez la génération Z, pensez-vous que les grandes maisons de spiritueux vont s’adapter pour proposer des offres alternatives ?

C’est vrai que le 0,0% alcool est à la mode ! On attend d’ailleurs un nombre record de producteurs de spiritueux sans alcool cette année au Whisky Live Paris. Cette génération en effet consomme moins d’alcool que leurs aînés. Ils consomment surtout moins et mieux ou alors carrément du zéro alcool.

Pour l’instant je pense qu’il s’agit d’un pari. Je suis curieux de découvrir les nouveautés au Whisky Live et ne demande qu’à être surpris !

pexels holoshuriken 15750735 1

Quel sont selon vous les principaux défis auxquels les producteurs de spiritueux sont confrontés pour l’avenir ?

Le premier défi à relever pour la filière est de proposer des spiritueux de plus en plus raisonnés, authentiques et qui proviennent d’un terroir. Cette notion de terroir est tellement importante aujourd’hui pour le consommateur comme dans la gastronomie d’ailleurs. Et c’est logique puisque par définition, la distillerie vient de la culture de la terre, du monde paysan. On cherche donc à retrouver cette authenticité.

De très belles maisons émergent comme Le Domaine des Hautes Glaces, ferme-distillerie française qui produit du whisky biologique à partir des céréales cultivées sur le plateau du Trièves, un éco-territoire, au pied des falaises du Vercors, où nature et culture se parlent depuis toujours.

Il y a énormément de propositions comme celle-ci sur tout le territoire français.

Cette année 2024 n’est pas une année comme les autres puisque le Whisky Live Paris fête ses 20 ans le 28, 29 et 30 septembre prochain ! Pouvez-vous nous en dire un peu plus ? 

Le Whisky Live est le 1er salon Européen 100% dédié aux Spiritueux qui rassemble chaque année plus de 10 000 personnes autour de la découverte et de la dégustation whisky, spiritueux et cocktails. Cette année, on attend encore plus de monde.

Cette édition va tout d’abord nous permettre de retracer les 20 ans du Whisky Live Paris et de célébrer 20 années de rencontres entre producteurs, visiteurs amateurs ou professionnels.

Affiche WLP24 J

Nous avons prévu des masterclasses, des tables rondes éclectiques qui s’annoncent inspirantes notamment sur l’agave. Notre objectif est de faire découvrir toujours plus de producteurs de spiritueux à nos visiteurs pour créer la surprise.

En résumé, cette édition va permettre de donner des clés aux visiteurs pour apprécier encore mieux les spiritueux d’hier et de demain et de préparer les 20 prochaines années !

 

Pour conclure, quels conseils donneriez-vous à un entrepreneur qui souhaiterait se lancer dans la filière spiritueuse aujourd’hui ou à un professionnel qui souhaiterait innover et se perfectionner ?

Je conseillerais deux choses : venir au Whisky live pour avoir une photographie en 3 jours de la filière complète et se former bien sûr ! Si l’on veut mener une carrière dans l’industrie des spiritueux, se former est incontournable. On ne le dira jamais assez. Les diplômes du WSET en spiritueux offrent une très bonne approche de l’univers. WiSP est un organisme de formation qui dispense les formations WSET en spiritueux du niveau 1 à 3 en partenariat avec @La Maison du Whisky

 Merci à Nicolas Le Brun : https://www.linkedin.com/in/niclebrun/?originalSubdomain=fr

 

Fanny Darrieussecq

Fanny Darrieussecq

Catégories

Nos derniers articles

Partagez

Facebook
Twitter
LinkedIn
WhatsApp

Vous souhaitez en savoir plus sur les formations et les modalités ? Rentrez vos coordonnées dans ce formulaire et l'équipe WiSP vous recontactera très vite.









    This site is registered on wpml.org as a development site. Switch to a production site key to remove this banner.