fbpx
f

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore. Excepteur sint lorem cupidatat.

You may like:

Pendant le confinement, toutes nos formations WSET se déroulent en ligne, découvrez ici les sessions disponibles !

During quarantine our WSET courses are delivered online. Find your course here !

Les belles bulles anglaises

Les anglais sont d’importants consommateurs de Champagne, en effet l’Angleterre est classée deuxième au rang de la consommation mondiale de Champagne. Ce que l’on soupçonne moins, c’est l’expansion de son vignoble et notamment la production d’effervescents voués à conquérir les marchés internationaux.

Les premières vignes ont été plantées au Moyen Age principalement en Angleterre et en Ecosse. La viticulture est revenue en Angleterre seulement dans les années 50.

Aujourd’hui le vignoble compte environ 1400 ha situés principalement dans le sud et le sud-est de l’Angleterre sur les comtés du Kent, du Surrey et du Sussex. La surface a augmenté de 75% en 10 ans notamment pour la production d’effervescents.



Le réchauffement climatique : facteur d’investissement dans les bulles anglaises

La production de vins effervescents représente actuellement 60 % de la production totale de vin du pays. L’Angleterre reste malgré tout un petit producteur sur ce segment puisque la Champagne produit en comparaison environ 300 millions de bouteilles contre 2,2 millions Outre-Manche.

De plus en plus d’investisseurs s’intéressent au vignoble anglais (dont certains champenois) pour plusieurs raisons. L’une des premières raisons et notamment celle du réchauffement climatique. Celui-ci menace les vignobles historiques européens notamment au sud et on imagine un déplacement des zones de production vers le nord ainsi que des changements en terme d’encépagement dans les régions traditionnellement viticoles.  L’Angleterre serait un des grands gagnant de cette mutation du paysage viticole.

Au sud, les hivers y sont pour l’instant plus froids et humides qu’en Champagne mais d’ici 20 ans, le climat sera similaire au climat actuel champenois semi-continental.

Vignoble dans le Sussex avec taille double Guyot

Force est de constater que les cépages champenois (Pinot meunier, Chardonnay, pinot noir) se sont parfaitement acclimatés aux comtés vallonnés du sud de l’Angleterre, les vins produits peuvent être de grande qualité.

Les sols de craie et de calcaire du sud-est sont assez similaires à la Champagne ou la région de Chablis. Pour la culture de la vigne, la principale crainte des viticulteurs sont les gelées plus nombreuses qu’en France et l’humidité. Pour cela, ils utilisent la taille double Guyot à 90 cm du sol afin d’isoler au mieux la plante du gel et de probables maladies.

Le palissage est pratiqué généralement jusqu’à hauteur de 2,50 mètres. L’augmentation de la surface foliaire permet d’améliorer ainsi l’efficacité de la photosynthèse et ainsi optimiser la maturité des baies.

Il s’agit là d’un vrai challenge et lorsque cette maturité n’est pas au rendez-vous il est autorisé de désacidifier légèrement les vins et de chaptaliser jusqu’à 3° d’alcool. Pour rappel : la chaptalisation consiste à ajouter du sucre au mout pour augmenter le degré d’alcool final du vin après fermentation alcoolique. Malgré des vendanges réalisées de fin septembre à fin octobre, le défaut en sucre des baies est courant.

Le potentiel commercial

Il existe deux types d’effervescents en Angleterre :

  • Les English quality sparklings wines :Ils sont élaborés selon la méthode champenoise et autorisent seulement 6 cépages dans leur composition (chardonnay, pinot noir, pinot noir précoce, pinot meunier, pinot blanc et pinot gris)
  • les English regional quality wines :Méthode traditionnelle également mais à partir de n’importe quel cépage.

A la différence du Champagne, les sparkling wine anglais sont tous millésimés.

Nom de marque « Britagne » pour tous les sparkling wine anglais

A la dégustation, les sparkling wine anglais présentent des arômes de fruits blancs et des notes briochées très généreuses. Sur des effervescents à base de Seyval blanc qui est de plus en plus planté en Angleterre, on note des arômes d’agrumes comme le citron. Les effervescents anglais ont la réputation d’être des vins droits, structurés et rafraîchissants.

L’effervescent de Nietymber dans le Sussex a reçu en 2009 la distinction du meilleur effervescent au monde lors d’une compétition italienne. Les sparkling wine anglais ont reçu de nombreuses distinctions ces dernières années mettant en lumière le savoir-faire de la région et boostant les ventes à l’export.

Les anglais ont adopté une stratégie de prix quasi similaire à la Champagne puisque les bouteilles ont un prix moyen oscillant de 25 à 40€. Une rentabilité qui attire de nombreux investisseurs puisqu’un hectare équivaut à quasiment un million d’euro en Champagne contre 50 000 à 100 000 euros en Angleterre.

Les exportations se font principalement dans les pays du Commonwealth telle que l’Australie. Il n’est pas encore évident de trouver des effervescents anglais dans nos caves françaises.

Afin de rayonner à l’international, Camilla épouse du Prince Charles a été nommée présidente de la United Kingdom Vineyards Association et semble très investie pour la filière viticole anglaise. Elle a notamment tenue à trouver un nom « de marque » pour l’ensemble des effervescents anglais. Le nom « Britagne » a été choisi et se trouve désormais sur le col des bouteilles.

 Enfin pour anecdote royale, la Reine a fait planter 16 000 pieds de vigne en 2013 dans le Château de Windsor. Aucunes informations pour le moment sur la qualité de cette cuvée royale…

She likes English Sparkling Wines

Découvrez les régions viticoles d’Europe et d’autres pays du monde lors de nos formations œnologiques et de dégustation WSET à Bordeaux, Toulouse (ou d’autres villes de  France sur demande).

Laisser un commentaire

Vous souhaitez être averti de nos prochains évènements ou dégustations ?