fbpx
f

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore. Excepteur sint lorem cupidatat.

You may like:

Pendant le confinement, toutes nos formations WSET se déroulent en ligne, découvrez ici les sessions disponibles !

During quarantine our WSET courses are delivered online. Find your course here !

La Provence : Terre de rosé et de crus classés

Aujourd’hui, par forte chaleur, j’ai trouvé de bon ton de réaliser ce focus sur la plus grosse région productrice de rosé en France : La Provence. Une des principales particularités de cette région viticole à dominante rosé ; l’existence de crus classés depuis 1955.

90 % des vins produits en Provence sont des rosés. Les rosés de Provence en AOC représentent 40% de la production nationale de rosé.

On distingue plusieurs appellations d’origine contrôlée sur l’ensemble de la région viticole de Provence :

  • AOC Côtes de Provence
  • AOC Côtes de Provence – Sainte Victoire
  • AOC Côtes de Provence – Fréjus
  • AOC Côtes de Provence – La Londe
  • AOC Côtes de Provence – Pierrefeu
  • AOC Coteaux d’Aix en Provence
  • AOC Coteaux Varois en Provence

Les rosés de Provence sont connus pour être fruités, clairs et très aromatiques. Pour chacune de ces appellations des vins rouges puissants et des blancs amples sont également produits mais sont plus confidentiels.

Terroir et climat

Vignoble AOC Cassis, au sud de la Provence. Sol cristallin

Le relief provençal peut se séparer en deux ensembles géologiques distincts. La première zone se situe au Nord et à l’Ouest du vignoble, elle est constituée de collines et de barres calcaires sculptées par l’érosion. Plus au sud et à l’Est de la région, la vue offre des massifs cristallins et des collines recouvertes de végétation arbustive et de foret.

Les sols sont plutôt pauvres et bien drainés autant sur les sols calcaires que cristallins (Quartz, silice) de la région. Le risque d’érosion des sols est le principal souci de la Provence.

La Provence est une des régions les plus ensoleillées de France avec plus de 2700 à 2900 heures de soleil par an. Un véritable atout pour le développement de la vigne avec, malgré tout, des risques importants de stress hydrique de la plante (manque d’eau) lorsque les étés sont chauds et très peu pluvieux.

Les écarts de température peuvent être importants selon les zones en Provence notamment grâce au au Mistral descendant des neiges Alpines. (Vent sec et violent qui protège la vigne des maladies liées à l’humidité)

Les vins

Les rosés de Provence sont connus pour avoir des couleurs claires, une robe pale et limpide. En bouche, ce sont des vins vifs et rafraichissants. Le bouquet aromatique est porté sur le fruit (fruits rouges, agrumes, exotiques) avec des notes florales (fleurs blanches, rose).

Pour obtenir ces vins, la Provence a deux techniques principales de vinification. La première méthode est la macération pelliculaire. Après égrappage et foulage des raisins, le mout va macérer avec le jus en cuve entre 2 et 20h. Ce mout sera ensuite séparé du jus pour éviter que les peaux contenant les pigments ne donnent trop de couleur au jus avant fermentation à température moyenne. (18 à 20°). Le but est de conserver au maximum les aromes variétaux et fermentaires.

La deuxième méthode, la plus utilisée aujourd’hui, est le pressurage direct, les grappes entières sont directement pressées. Le jus clair obtenu est envoyé en fermentation.

La plupart des producteurs utilisent la cuve béton ou inox pour élever le vin. Les cépages principaux pour le rosé sont les mêmes que pour le rouge, à savoir le Grenache, la Syrah, le Carignan et le Mourvèdre. La Provence a toujours utilisée l’assemblage notamment avec d’autres cépages autochtones comme le Tibouren.

Les crus classés de Provence

On en parle moins mais il existe bien depuis 1955 un classement des crus classés des Côtes de Provence édité la même année que le classement des Saint Emilion. 23 domaines ont donc obtenu à l’époque le privilège d’afficher « cru classé » sur leur propriété par arrêté ministériel. Aujourd’hui ils ne sont plus que 18, les 5 autres propriétés ayant disparues. Bien entendu ce classement a fait beaucoup de bruit à l’époque et provoqué la colère des bordelais.

Pour information, l’AOC Provence a été créée après ce classement en 1977.

Une route des crus classés existe depuis 2006 sur l’impulsion du « Club des grands crus classés de Provence » pour mettre en avant leurs propriétés et promouvoir cette région viticole autant sur la typicité climatique que la diversité des terroirs. (regroupement de 14 propriétés classées « grands crus »).

Vous pouvez retrouver cette liste des 18 domaines classés en cliquant sur ce lien

Comme tout classement, il est souvent contesté de par son antériorité et le fait qu’il ne soit jamais révisé. Certains s’interrogent sur la qualité de certains de ces crus notamment la RVF qui avait réétabli un classement en 2008 pour ses lecteurs. On peut voir sur certaines de ces propriétés, des seconds, voir des troisièmes vins affichés la mention de « grand cru classé ». D’autres certifient que de véritables efforts de la part des propriétés ont été produits ces dernières années pour garantir un haut niveau de qualité. (Mise en place d’une Charte d’Excellence par le club des grands crus classé).

Le rosé en cette saison reste une consommation « plaisir » et « rafraichissante ». Certains vont jusqu’à dire, désaltérante, je ne m’engagerai pas là-dessus mais sachez que 30% de la consommation de vin en France se trouve être du rosé. A consommer avec modération… bien entendu !

Bordeaux WINE CAMPUS vous souhaite un bel été !

Découvrez les régions viticoles françaises et d’autres pays d’Europe lors de nos formations œnologiques et de dégustation WSET à Bordeaux, Toulouse (ou d’autres villes de  France sur demande).

Laisser un commentaire

Vous souhaitez être averti de nos prochains évènements ou dégustations ?